•  

    L’ENFANT GRONDÉ 

     

    Devant le maître qui enrage,

    Ses yeux s’embuent, son front rougit,

    Pourquoi n’a-t-il pas été sage?

    Il ne sait pas, il ne sait plus…

    Mais toute la classe le dévisage,

    Lui qui ruisselle comme la pluie.

    Autour de lui, l’orage fait rage,

    Tempête de mots, tempête de cris,

    Sous son ciel bas, plein de nuages,

    Il se sent seul et tout petit…

    Petit enfant qui fait naufrage

    Quand son gros cœur est englouti.

    Anne Schwarz-Henrich 


    votre commentaire
  • Grognognon_le_cochon

     

    Grosgnongnon le cochon

     Grosgnongnon le cochon

    Rouspète en toute saison

    Pour un oui, pour un non

    Au printemps quand il fait doux

    Il dit qu'il se sent tout mou

    En été, quand il fait chaud

    Et qu'il se met en maillot

    Il se trouve un peu trop gros

    Lorsque s'approche l'automne,

    Grosgnongnon baille et frissonne.

    Et, quand arrive l'hiver

    Grosgnongnon est en colère :

    Il n'aime pas son bonnet

    Qui lui tombe sur le nez!

    C'est ainsi toute l'année

    Ce qu'il aime, c'est rouspéter.

    Claude Clément 


    votre commentaire
  • BONJOUR

    Comme un diable au fond de sa boîte

    Le bourgeon s’est tenu caché…

    Mais dans sa prison trop étroite

    Il bâille et voudrait respirer.

    Il entend des chants, des bruits d’ailes,

    Il a soif de grand jour et d’air,

    Il voudrait savoir les nouvelles,

    Il fait craquer son corset vert.

    Puis d’un geste brusque il déchire

    Son habit trop étroit et court,

    « Enfin, se dit-il, je respire,

    Je vis, je suis bien - bonjour! »

    Paul Géraldy


    votre commentaire
  •  

    LE VENT DANS LES HERBES

    Quand les p’tites herbes écoutent

    Ce que chuchote le vent,

    Curieuses, elles viennent toutes

    Se pencher en avant.

    Quand le vent qu’elles redoutent

    Se met à les fouetter,

    Piteuses, elles versent toutes

    Une p ‘tite larme de rosée.

    Anne Schwarz-Henrich 


    1 commentaire
  • Les petits flocons

    Cette nuit
    Sans bruit
    Les petits flocons
    Se sont enfuis
    Comme des oisillons
    Hors de leur nid ...

    Cette nuit
    Sans bruit
    Les petits flocons
    Ont butiné
    Comme des papillons
    Dans le verger.

    Cette nuit
    Sans bruit
    Les petits flocons
    Se sont ouverts
    Comme de fins bourgeons,
    Fleurs de l’hiver.

    Albert Atzenwiler


    votre commentaire
  • Le bonhomme de neige

    Au nord de la Norvège
    Vit un bonhomme de neige.
    Il n'a pas peur de fondre,
    Là-bas, la neige tombe
    Pendant de très longs mois,
    Il y fait toujours froid.

    Et le bonhomme de neige,
    Bien assis sur son siège,
    Regarde les flocons
    Voler en tourbillons.

    Sais-tu ce que j'en pense ?
    Il a bien de la chance
    Pour un bonhomme de neige
    D'habiter la Norvège.

    Corinne Albaut


    votre commentaire
  • Les feuilles mortes

    Tombent, tombent les feuilles rousses,
    J'entends la pluie sur la mousse.

    Tombent, tombent les feuilles molles,
    J'entends le vent qui s'envole.

    Tombent, tombent les feuilles d'or,
    J'entends l'été qui s'endort.

    Tombent, tombent les feuilles mortes,
    J'entends l'hiver à ma porte.

    Pernette Chaponnière


    votre commentaire
  • L'écureuil et la feuille

    Un écureuil, sur la bruyère,
    Se lave avec de la lumière.
    Une feuille morte descend,
    Doucement portée par le vent .
    Et le vent balance la feuille
    Juste au dessus de l'écureuil;
    Le vent attend, pour la poser,
    Légèrement sur la bruyère,
    Que l'écureuil soit remonté
    Sur le chêne de la clairière
    Où il aime à se balancer
    Comme une feuille de lumière.

    Maurice Carême


    votre commentaire
  • Conseils donnés par une sorcière
    (À voix basse , avec un air épouvanté, à l’oreille du lecteur.)

    Retenez vous de rire
    dans le petit matin !
     

    N’écoutez pas les arbres
    qui gardent les chemins !
     

    Ne dites votre nom
    à la terre endormie
    qu’après minuit sonné !
     

    À la neige, à la pluie
    ne tendez pas la main !
     

    N’ouvrez votre fenêtre
    qu’aux petites planètes
    que vous connaissez bien !
     

    Confidence pour confidence :
    vous qui venez me consulter,
    méfiance, méfiance !
    On ne sait pas ce qui peut arriver.
     

     

    Jean Tardieu ("Monsieur monsieur" Gallimard 1951)


    votre commentaire
  •  

    Le bel automne est revenu

    A pas menus, menus,

    Le bel automne est revenu.

    Dans le brouillard, sans qu’on s’en doute,

    Il est venu par la grand’ route

    Habillé d’or et de carmin.

    Et tout le long de son chemin,

    Le vent bondit, les pommes roulent,

    Il pleut des noix, les feuilles croulent.

    Ne l’avez-vous pas reconnu ?

    Le bel automne est revenu.

    Raymond Richard 


    votre commentaire
  •  

    Feuille rousse, feuille folle

    Feuille rousse, feuille folle
    Tourne, tourne, tourne et vole !
    Tu voltiges au vent léger
    Comme un oiseau apeuré.
    Feuille rousse, feuille folle !
    Sur le chemin de l’école,
    J’ai rempli tout mon panier
    Des jolies feuilles du sentier.
    Feuille rousse, feuille folle !
    Dans le vent qui vole, vole,
    J’ai cueilli pour mon cahier la feuille qui dansait.

    Luce Fillol  


    votre commentaire
  •  

    Ce matin

     Ce matin, j'ai mangé de la colère

    à la petite cuillère.

    J'ai mis plein de mauvaise humeur

    sur ma tartine de beurre.

    Toute la journée,

    je l'ai passée à grogner,

    à donner des coups de pieds,

    et à dire "C'est bien fait !".

    Mais maintenant, ça suffit,

    j'ai envie que ce soit fini.

    Et avant d'aller me coucher,

    je voudrais vous apporter

    une salade de baisers

    bien frais, bien doux, bien sucrés.

    C'est très facile à préparer.

    Qui veut la goûter ?

    Monique Müller 


    votre commentaire
  •  

    C'est la récré 

     

    Mes doigts sont pleins de craie :
    Le pouce est rouge
    L'index est jaune
    Le majeur est bleu
    Et l'annulaire est vert.
    L'auriculaire a su mieux faire :
    Il est tout blanc !
    Mes doigts sont pleins de craie,
    Heureusement, c'est la récré.

     

    Pierre Ruaud


    votre commentaire
  •  

    Le petit marron

    Ce petit marron

    Tombe sans raison

    Sur le grand chapeau

    D’un beau champignon.

    « Aie ! Ouille ! Ouille !

    Dit le champignon,

    En voilà de drôles de façons ! »

    Le petit marron très gêné bredouille :

    «Désolé, Monsieur,

     Mais l’automne est arrivé.

    Dans ma jolie bogue,

    Je n’ai pu rester !

    Désolé, Monsieur,

    Mais l’automne est arrivé ! »


    votre commentaire
  •  

    ALPHABET

    « L’ALPHABET » a,b,c,d…

    Est une grande fabrique de mots…

    J’y travaille comme ouvrier,

    Sans pelle, ni pic, ni marteau.

    Le seul outil de l’usine

    Qui sert à former les mots,

    Est un crayon qui anime

    Vingt-six merveilleux robots.

    Je prépare au fond d’la mine,

    De la mine de mon crayon,

    De longues rangées de berlines

    Pour les lignes de mon brouillon.

    Anne Schwarz-Henrich 


    votre commentaire
  • Progression en poésie CP année 2010-2011

    Poésies

    Création poétique

    P 1

    La rentrée (Céline Roque) 2

    Alphabet (Véronique Colombé) 3

    Le petit marron

    C’est la récré (Pierre ruaud) 1

    L’Automne (Luce Fillol)2

    Ce matin (Monique Müller) 2

    La comptine des prénoms

    Les rimes

    Le lion va chez le coiffeur (Scolavox)

    P 2

    Le bel automne est revenu(Raymond Richard) 2

    Conseils donnés par une sorcière (Jean Tardieu)3

    L’écureuil et la feuille (Maurice Carême) 2

    Les feuilles mortes (Pernette Chaponnière) 1

    Autour de Noël

    P 3

    La nouvelle année (Louisa Paulin)

    Les petits flocons (Albert Atzenwiler)1-2

    Le bonhomme de neige (Corinne Albault)2

    Bonjour (Paul Géraldy )

    Le vent dans les herbes (Anne Schwarz Henrich)

    Grognognon le cochon (Claude Clément) 2

    Acrostiche

    Ma maison (Scolavox)

    P 4

    Papillon ( Wladyslaw Broniewski)

    L’enfant grondé (Anne Schwarz Henrich)

    Liberté (Paul Eluard)

    Mes peurs ( Anne Schwarz Henrich)

    Le chat (Maurice Carême) 1

    Jeu de collage

    Papillon arc-en-ciel(Scolavox)

    L’arbre (Jacques Charpentreau)

    P 5

    Mon petit chat (Maurice Carême)

    Maman ( Pierre Coran )

    Pour mon père (Maurice Carême)

    Ponctuation (Maurice Carême)

    La cigale et la fourmi (Jean de <personname w:st="on" productid="la Fontaine">

    la Fontaine

    </personname>)

    Calligramme

    BIENTÔT JE N’AURAI PLUS DE VOIX

    ( Luc Bérimont)


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique